Protection incendie des planchers à solivage bois

La peur du feu? Qui ne l'a pas? Cet argument - bien que non fondé -  reste cependant  l'argument majeur utilisé pour dissuader de construire en bois. Dans les batiments d'habitation, le plancher reste cependant l'élément le plus important pour stoper la propagation d'un incendie  d'un étage à l'autre et permettre l'evacuation des personnes.

Dès qu'une intervention fondamentale est faite dans l'existant,

Ceci est particulierement vrai pour les planchers à solivage bois pour lesquels une stabilité au feu de 90 minutes est en général éxigée dans les constructions collectives par exemple. Cela signifie tout simplement que le solives bois doivent etre stables au feu (et donc resister à une temperature de 1200°C  environ) pendant 90 minutes, durée définie par la norme et pendant laquelle l'ouvrage ne doit pas s'éffondrer. Cette normalisation des planchers vis à vis de la stabilité au feu pose de gros problèmes techniques et les solutions traditionnelles employées pour y remédier sont honéreuses.

En partenariat avec une grande entreprise industrielle de la branche des matériaux, nous avons procédé à des essais en grandeur nature à l'institut de Braunschweig (Materialprüfanstalt (MPA)) et sommes en mesure de vous fournir une attestation de stabilité au feu pour chacuns de vos projets. De nouveaux doctorats réalisés en Autriche reprennent les hypothèses et formules de calculs de tenue au feu  jusqu'à présent définis dans la littérature, mais montrent egalement le potentiel disponible encore restant dans les structures mixtes bois-béton.

Le conseil étant pour nous primordial dès la phase de conception de votre projet , nous avons classifié 35 types de construction de plancher historiques vis à vis de leur stabilité au feu. De cette manière, nous pouvons vous accompagner et vous assister de façon efficace et pertinente lors de la réhabilitation de vos planchers, à commencer par le choix du système mixte bois-béton Elascon à adopter; jusqu'au choix du complexe de revetement à mettre en oeuvre.